Évitez le jus d’orange importé

Les oranges importées sont encore trop souvent contaminées par des produits chimiques dangereux

Avis des lecteurs : Note moyenne : 5/5 (2 votes)
Publié le à 0h17 dans Actualités, Conseils par | 2 commentaires

Jus d’orange contaminé aux États-Unis

Il a récemment été découvert que les jus d’orange distribués par « Minute Maid », « Simply Orange » et « Tropicana » aux États-Unis étaient contaminés avec un dangereux fongicide. En France, il est recommandé d’acheter uniquement le jus d’orange des distributeurs qui n’importent pas leurs oranges tels que « Florida Natural ».

La FDA (agence fédérale américaine des produits alimentaires et médicamenteux) avait mené une enquête et avait temporairement arrêté les importations de jus d’orange, ce qui signifie probablement qu’ils ont attendu que tous les jus d’orange contaminés soient consommés avant de prononcer la fin de la crise. À ce jour, aucun rappel de produit n’a été réalisé.

Un fongicide à la base de cette contamination

Au Brésil, un fongicide connu sous le nom de carbendazime est utilisé pour empêcher le fungus (un champignon) de pousser sur les arbres, mais ce fongicide n’a pas été approuvé aux États-Unis pour la consommation alimentaire. Le carbendazime a été mis en cause dans les maladies congénitales et dans la mort de poissons. Le producteur de carbendazime, DuPont, a déjà été condamné de payer des dommages et intérêts pour une partie des dégâts qui ont été causés par le produit chimique. Le carbendazime a été interdit en Australie où des études ont établi un lien entre l’exposition au produit chimique et la stérilité.

Les jus d’orange « Minute Maid », « Simply Orange » et « Tropicana » sont contaminés avec ce produit chimique, et il est très probable que ce soit la même chose pour d’autres marques de jus d’orange dont les oranges sont importées du Brésil. Plus d’un quart du jus d’orange qui est vendu aux États-Unis est importé malgré le fait que des états dans le sud produisent des oranges localement toute l’année. L’importation des oranges semblent clairement reliée au profit que réalisent ces distributeurs (cela est moins coûteux) plutôt qu’aux bienfaits de ces oranges souillées de pesticides venues de l’extérieur. Le Brésil est actuellement le premier exportateur de jus d’orange vers les États-Unis.

La grande distribution se protège

Même si la FDA avait temporairement gelé les importations, le jus d’orange contaminé était resté dans les rayons des magasins et dans les réfrigérateurs des consommateurs jusqu’à ce qu’ils soient tous vendus et consommés. Au Canada, ce fut la même stratégie : aucun rappel de produit n’avait été réalisé. C’est ainsi que les crises sont souvent résolues. En silence, s’il vous plait.

Par ailleurs, ce n’est pas la FDA qui avait initialement découvert le poison. C’est la marque Coca-Cola, également distributeur de « Minute Maid », qui avait détecté le composé chimique dans leurs propres produits avant d’en alerter la FDA. En n’exigeant pas de rappel des produits, la FDA a fourni une immunité et une transparence absolue à Coca-Cola pour tous les dégâts qui pourraient être occasionnés par le carbendazime. Protéger légalement la grande distribution semble décidément être la fonction principale de la FDA.

Est-ce différent en France ?

En France, la plupart des distributeurs de jus d’orange importent les oranges qui viennent notamment d’Espagne. Cette dernière est reconnue pour utiliser des produits chimiques et pesticides en grande quantité. Ce qui s’est produit aux États-Unis et au Canada devrait nous pousser à être plus vigilant en vérifiant systématiquement la provenance de nos jus d’orange avant l’achat en supermarché. L’attitude du consommateur est primordiale face à des problèmes de santé publique aussi importants. Il est nécessaire de boycotter les produits qui n’indiquent pas clairement l’origine des oranges ou ceux dont les oranges sont importées de pays reconnus pour utiliser des pesticides dangereux pour la santé comme l’Israël.  Il en va de même pour les autres types de jus de fruit.

Références

Source : HealthWyze. Traduit et adapté par SuperNourriture.

Équipe SN

À propos de l'auteur » Équipe SN

L'équipe SuperNourriture (SN) regroupe des passionnés soucieux de développer une alimentation saine et adaptée aux besoins de chacun, cela au travers des articles, recettes, fiches produits et fiches marchands détaillés et présentés objectivement pour permettre à chacun d'interpréter l'information en toute liberté.

ArticlesWebsite

Suivez-moi : TwitterFacebookGoogle Plus

2 commentaires sur « Évitez le jus d’orange importé »

  1. dit :

    N’importe quoi, mais qui à ecrit ce commentaire il n’a rien dans la cervelle..
    Justement les oranges d’espagne, surtout celles de sevilla passent a travers d’un grand proces sanitaire, certification et prix a la meilleur orange du monde. Ce sont les agriculteurs français qui veulent detruire l’excellence de l’orange espagnole. Incroyable lire encore ce genre de couillanades. Pour un libre et juste commerce.

    Note : 5/5

Laisser un commentaire

5/5

CAPTCHA nouveau code

Vos informations personnelles ne seront pas conservées. Les champs obligatoires sont indiqués avec *