La vérité sur les labels bio

Que valent réellement les labels bio ?

Avis des lecteurs : Pas encore noté
Publié le à 10h26 dans Actualités, Conseils par | 1 commentaire

La vérité sur les labels bio : que valent réellement les labels bio ?

Consommateurs avertis et conscients du monde qui les entoure… Et si on démêlait toutes les info sur ces labels bio afin de mieux s’y retrouver dans cette jungle sauvage ? En effet, des imposteurs et faux labels rêvent de vous voir manger tout sourire leur produit plein de pesticide. C’est le moment de ne plus être ignorant.

Alors qu’est-ce que les labels valent vraiment ? Lorsque vous achetez un produit avec un label, est-il réellement exempt de pesticide ou d’OGM à 100 % ? A-t-il été produit de manière éthique ?

Le label AB Agriculture Biologique :

Label bio AB français : agriculture biologique

Label bio AB français : agriculture biologique

Label français créé en 1985, il permet d’identifier les produits issus de l’agriculture biologique. A savoir que depuis 2009, ses critères se sont alignés sur le label de l’Agriculture biologique européeene qui est moins contraignant. Ainsi depuis 2009, le label AB garantit l’absence d’OGM bien qu’une présence de 0,9% accidentelle d’OGM soit autorisée. 95% de l’aliment final doit être issu de l’agriculture biologique et réalisé tout en respectant l’environnement, le bien-être de l’animal et l’équilibre naturel. Plusieurs organismes délivrent le label AB, notamment : Agrocert et Ecocert.

Le label bio de l’Union Européenne : Agriculture biologique européenne

Label bio de l'Union européenne : agriculture biologique européenne

Label bio de l’Union européenne : agriculture biologique européenne

Ce label vise à aligner les critères de l’agriculture biologique de tous les pays membres de l’Union européenne. Le label garantit que 95% des composants d’un produit soient issus de l’agriculture biologique. Le produit doit provenir directement du producteur ou du préparateur dans un emballage scellé afin de limiter les contaminations accidentelles. Afin de respecter la traçabilité des produits, le nom du producteur, du préparateur ou du distributeur ainsi que le centre d’inspection qui a réalisé les vérifications doivent figurer sur l’emballage. A savoir que depuis 2009, le label bio européen est moins contraignant. Notamment, il tolère une présence accidentelle de 0,9% d’OGM dans un produit. En effet, imaginez-vous bien que si un produit bio vient d’un champ bio, le champ peut tout de même être contaminé par un champ voisin utilisant des OGM ou des pesticides. Les additifs ajoutés lors de la transformation d’un produit sont limités et doivent être présents sur la liste des addifits autorisés par le label. Les arômes doivent être des arômes naturels et non des arômes synthétiques.
En ce qui concerne la production végétale (fruits, légumes, céréales etc…) : les semences et les plants utilisées doivent avoir eux-mêmes obtenus le label bio de l’UE et ne doivent pas être issus d’OGM. L’utilisation d’engrais verts doivent de préférence provenir d’une zone proche mais rien n’oblige le producteur à utiliser une source locale.
En ce qui concerne l’élevage animal, les animaux doivent avoir un accès au sol (pas de cage). Pour les ruminants, ils doivent pâturer dès que les conditions météorologiques le permettent. Les animaux doivent pouvoir se mouvoir librement, avoir un accès à l’air, à la lumière et à son espace. L’usage d’OGM dans leur alimentation est interdite ainsi que l’usage de certains additifs. Le gavage est interdit, les jeunes animaux doivent être nourris au lait maternel ou naturel. En cas de maladies, le label établit une préférence pour des traitements naturels de type homéopathique ou à base de plantes médicinales sans toutefois imposer cette rigueur.

Le label Nature et progrès :

Label Nature et Progrès

Label Nature et Progrès

A la fois label d’agriculture et de cosmétique biologique, il a été fondé en 1964. Ses critères sont rigoureux et plus contraignants que ceux du label AB français ou du label bio de l’Union européenne. Notamment, les substances synthétiques et additifs sont interdites sans exception. Les fruits et légumes doivent être cueillis à maturité. La traçabilité est telle qu’il est imposé la mention culture sous terre ou culture sous serre lorsque l’aliment a été cultivé ainsi. Les rayons ionisants qui servent à stériliser les aliments (et qui détruisent en même temps l’énergie, la qualité et les nutriments des aliments) sont interdits, de même que la stérilisation du lait. Ce label veille aussi au développement d’une communauté locale en encourageant les petites exploitations plutôt que les grosses. Ce label ne peut être attribué qu’à des fermes établies dans des zones éloignées des grandes routes et de la pollution afin d’éviter une contamination accidentelle par la terre ou l’air. Ce label veille aussi à la protection de l’environnement en privilégiant les énergies renouvelables ou les matériaux locaux. Quant aux animaux, leur bien-être, leur liberté de mouvement et leur santé sont contrôlés par des inspections.

Le label Rainforest Alliance :

Label Rainforest Alliance

Label Rainforest Alliance

Pour obtenir ce label, il vous faudra avoir de très hauts standards ! C’est le Substainable Agriculture Network (Réseau d’Agriculture Durable) qui détermine les standards à respecter pour ce label. Les producteurs d’aliment doivent s’en tenir à des standards rigoureux en ce qui concerne le management environnemental et social, la conservation de l’écosystème, la protection de la vie sauvage, la conservation de l’eau, le traitement équitable. Ils doivent aussi assurer de bonnes conditions de travail à leurs employés, s’assurer de leur santé et de leur sécurité, engager de bonnes relations de communication. Ils doivent aussi intégrer dans leur travail le management des cultures, le management de la terre et de sa conservation. Et pour compléter le tout ils doivent aussi respecter des standards en ce qui concerne la gestion des déchets. Et si tout ça n’est pas assez, accrochez-vous : ils subissent des inspections annuelles ainsi que des inspections surprises.

Le label Fair Trade :

Label FairTrade du commerce équitable

Label FairTrade du commerce équitable

Label du commerce équitable bien connu depuis ces dernières années, notamment pour le chocolat, le thé et le café. Ce label indique que les agriculteurs et les travailleurs ont été équitablement récompensés pour les produits qu’ils ont fait pousser. Ce label prend en considération plusieurs standards, notamment les conditions de travail qui doivent être équitables, l’échange direct du producteur au consommateur, le développement de la communauté et la protection et la durabilité de l’environnement. Ce label vise à diminuer le profit du détaillant et à augmenter le profit du producteur, ce qui semble raisonnable au vu de tout le travail nécessaire pour par exemple faire pousser du café…

Le label Biogarantie :

Label belge Biogarantie

Label belge Biogarantie

Label surtout répandu en Belgique, il promeut une équitabilité des prix, la conservation des ressources comme l’eau, l’énergie et la biodiversité de la nature. Le transport des marchandises ou du bétail est minimisé. Le label garantit aussi une bonne gestion des déchets et des emballages.

Le label Soil Association :

Label anglais Soil Association pour l'agriculture biologique, le bien-être des animaux et la conservation de l'environnement.

Label anglais Soil Association pour l’agriculture biologique, le bien-être des animaux et la conservation de l’environnement : une terre en bonne santé, des gens en bonne santé, une planète en bonne santé.

Ce label du Royaume-Uni lutte contre l’agriculture intensive. Ses critères incluent la production d’alimentation biologique, le bien-être des animaux, la régulation des emballages et la limitation des emballages inutiles, la conservation de la vie sauvage. L’utilisation des pesticides et fertilisants et le bien-être des animaux sont plus stricts que pour le label bio européen.

Le label Bourgeon :

Label Bourgeon Bio Suisse

Label Bourgeon Bio Suisse

Le label Bourgeon, c’est le label bio de la Suisse. Il est un des plus stricts d’Europe, notamment il interdit l’emploi d’OGM, de pesticides, d’engrais chimiques de synthèse ainsi que les additifs considérés comme inutiles : arômes, colorants… Le label Bourgeon appartient à Bio Suisse, l’association des organisations d’agriculture biologique. La mention Biosuisse sous le logo Bourgeon indique qu’au moins 90% des matières nécessaires à la fabrication d’un produit proviennent de Suisse.

Le label Biologique Canada :

Label Biologique Canada ou Organic Canada

Label Biologique Canada ou Organic Canada

Il existe de nombreux labels bio au Canada et depuis peu le gouvernement fédéral canadien met en place une nouvelle norme afin de créer un label unique : Biologique Canada au Québec, traduit par Organic Canada dans la partie anglophone du Canada. La réglementation de ce label ressemble fortement à celle du label bio de l’Union européenne.

Le label bio Demeter :

Label Demeter de l'agriculture biodynamique qui considère la terre et le vivant dans leur globalité.

Label Demeter de l’agriculture biodynamique qui considère la terre et le vivant dans leur globalité.

Label allemand fondé en 1927, il respecte les critères du label bio européen. Il assure surtout que les produits sont issus de l’agriculture biodynamique qui consiste à considérer la terre, les végétaux, les bactéries, tout ce qui constitue l’environnement comme un tout vivant dont les composants s’influencent mutuellement.

Le label américain : USDA Certified Organic

Label bio américain USDA Organic

Label bio américain USDA Organic

Ce label vous informe que sur leurs parcelles de culture, les agriculteurs utilisent uniquement les fertilisants synthétiques, pesticides, OGM et autres produits irradiés autorisés sur cette liste. Bref, pas d’absence totale de produits chimiques… En ce qui concerne l’élevage des animaux, les animaux ont un accès à l’extérieur, ne recoivent pas d’antibiotiques ni d’hormones de croissance et sont nourris exclusivement avec des produits bio. Alors si votre souci principal, c’est le bien-être des animaux, sachez que bien que ce label garantisse que les animaux aient un accès dehors, ce label ne spécifie pas la qualité de la terre à laquelle ils accèdent, ni sa taille, ni le temps total qu’ils peuvent passer dehors. Une inspection chaque année doit être faite chez les agriculteurs pour conserver ce label sur les produits qu’ils vendent.

Le label Shade Grown :

Label Smithsonian Migratory Bird Center qui transforme les fermes en forêts en garantissant que les arbres poussent à l'ombre et fournissent des abris aux oiseaux.

Label Smithsonian Migratory Bird Center qui transforme les fermes en forêts en garantissant que les arbres poussent à l’ombre et fournissent des abris aux oiseaux.

Littéralement en français : un aliment ayant poussé à l’ombre. Ce label est surtout utilisé pour le café. Il indique les arbres à café ont poussé sous l’ombre d’autres arbres. Et vous me direz, et alors ? Il faut savoir que le café pousse principalement dans des zones très riches en biodiversité. Alors quand les arbres de café poussent dans des zones qui ont été défraîchies de toute autre espèce, ils en perdent de leur qualité. Le café poussé à l’ombre garantit également un habitat pour les oiseaux et ce label est donc souvent accompagné d’un sigle Bird friendly (l’ami des oiseaux). Différents type de labels existent pour dire qu’un arbre a été poussé dans l’ombre d’un autre : il existe notamment le label Smithsonian Migratory Bird Center qui est le plus fiable. Ce label spécifie que les arbres de café doivent grandir sous au moins 40% d’obscurité fournie par des arbres d’au moins dix espèces différentes. Ces spécifications assurent que la diversité fournie aux arbres de café est la plus riche possible et que les fermes permettent à une myriade d’oiseaux de continuer à se développer. En quelque sorte, ce label indique que la ferme est plus une forêt qu’une ferme.

Le label Non-GMO Project Verified :

Label Non GMO Project : label américain Projet sans OGM

Label Non GMO Project : label américain Projet sans OGM

Projet Sans OGM est un des labels majeurs aux Etats-Unis et peut-être le rencontrerez vous si vous achetez des produits en provenance des Etats-Unis. Ce label vérifie que la nourriture consommée ne contient pas d’OGM. Ce label rigoureux a tout une liste expliquant en quoi consiste les étapes pour recevoir et apposer ce label sur un produit. Vous pouvez consulter cette liste ici. Notamment, les exigences principales sont la tracabilité d’un produit, l’établissement de tests pour analyser s’il y a présence ou non d’OGM surtout pour les ingrédients bien connus pour être OGM comme le soja ou le maïs. Ce sont des administrateurs indépendants qui s’occupent de ces vérifications.

La mention Cage Free

« Sans cage » : cette mention américaine concerne l’élevage des poulets et vous informe qu’ils n’ont pas été élevés en cage ou en batterie. A savoir tout de même que cette mention n’est pas réglementée par le label bio américain USDA ni par le service américain des inspections alimentaires. A savoir aussi que ce label ne garantit pas un accès dehors pour les animaux.

Le label Free Range

Ce label américain est réglementé par le label bio USDA et concerne en particulier les poules et la viande. En revanche, il ne concerne pas les poules élevées spécialement pour la production d’oeufs. Pour voir ce label sur son produit, il faut que les animaux aient un accès dehors durant la moitié de leur vie (donc en gros, 12 heures d’accès dehors par jour). Mais bien souvent cet accès dehors n’est pas égal à 12 h par jour et le label USDA considère que cinq minutes par jour d’accès dehors est une durée suffisante pour les animaux.

Le label Fertile

Ce label indique les poules ont été élevées en présence de coqs, alors sûrement leurs besoins naturels sont accomplis. Une poule vivant bien est une poule meilleure, plus forte, plus pleine d’énergie.

Le label Pasture Raised

« Elevé sur un pâturage » : ce label suggère que leurs animaux sont élevés dehors, or il n’est pas réglementé. Ce label ne vaut donc pas grand chose et est surtout utilisé comme une publicité mensongère pour mieux faire valoir les produits.

La mention Grass-Fed

« Nourri à l’herbe » : cette mention est utilisé pour les ruminants (surtout le boeuf) à qui on donne leur régime naturel, à savoir de l’herbe et du foin. Cela donne bien évidemment une meilleure santé aux animaux et pour nous, c’est plus sain aussi. Malgré tout, cette mention indique juste que les animaux mangent de l’herbe. Cela ne veut pas dire qu’ils parcourent les prairies à longueur de journée. Un produit pourrait avoir ce label juste en ayant nourri les animaux à l’herbe même s’ils sont restés dans un espace clos. De plus bien que la mention indique que les animaux sont nourris à l’herbe, on peut aussi leur donner un mélange d’herbes et de céréales ou plus de céréales que d’herbes. Bon à savoir aussi : pour que cette mention ait valeur, elle doit être associé avec le label USDA Process Verified, sinon ce sont juste des paroles en l’air.

La mention Sans Hormone : rBGH-Free, rBST-Free ou Hormone-Free

Cette mention est utilisée pour les produits laitiers et indiquent que les vaches n’ont pas reçu d’hormones rBGH ou rBST pour augmenter leur production de lait. La viande bio peut aussi porter cette mention mais cette mention n’est pas réglementée et est donnée sur la bonne foie des agriculteurs. Vérifiez donc toujours sur place. D’autre part, cette mention mise sur des produits à volaille n’a aucune valeur : en effet, le label bio USDA interdit de donner des hormones aux poulets, donc la mention Sans Hormone n’a aucune valeur ajoutée sur des produits de volaille.

Le label Certified Humane :

Label Certified Humane pour la liberté et le bien-être des animaux d'élevage

Label Certified Humane pour la liberté et le bien-être des animaux d’élevage

Ce label est géré par une organisation indépendante sans profit et appartient au programme Humane Farm Animal Care. Contrairement à la plupart des autres labels, cette certification spécifie exactement combien d’animaux peuvent être gardés sur combien de superficie de terre. Ce label indique aussi que les animaux doivent pouvoir faire ce qu’ils aiment faire dans leur habitat naturel. Des inspections annuelles s’assurent que les animaux sont bien nourris, n’ont pas de stress et sont manipulés gentiment. Ce label indique aussi qu’ils n’ont pas reçus d’antibiotiques ou d’hormones, mais toutefois les animaux malades peuvent en recevoir afin de guérir.

La mention Vegetarian Fed :

La mention Vegetarian Fed, ou Nourri à la Végétarienne, indique exactement la même chose que son nom : les animaux n’ont pas été nourris avec des produits à base d’animaux. Cette mention ne veut pas pour autant dire que les produits qu’on leur a donné sont bio ou de meilleure qualité. En réalité, en nourrissant des animaux avec un régime végétarien, c’est juste une autre façon de dire qu’ils sont nourris aux céréales et bien souvent des céréales modifiées génétiquement (soja, maïs, blé). De plus cette mention n’oblige pas à laisser un libre accès aux animaux. Les animaux peuvent donc être parqués dans des cages ou à l’intérieur sans accès à l’extérieur de toute leur vie.

La mention 100% Natural :

Cette mention 100% naturel ou tout naturel qu’on retrouve sur les produits ne vaut absolument rien. A la rigueur si vous retrouvez cette mention sur des produits comme de la viande ou de la volaille, ça voudra dire que le label USDA a imposé qu’il n’y ait pas d’ingrédient artificiel ou de colorant ajouté et que la nourriture a été la moins transformée possible. Le mieux reste encore de bien lire la composition des ingrédients lorsque vous achetez un produit.

Le label Dolphin-Safe

Labels Dophin Safe

Labels Dophin Safe

Littéralement les dauphins en sécurité, ce label s’assure qu’aucun dauphin ne soit tué durant les prises de pêche du thon. Durant tout le voyage de pêche, les pêcheurs ne doivent ni attraper dans un filet, ni encercler les dauphins. Ils ne peuvent pas non plus utiliser des filets dérivants pour ne pas tuer accidentellement des dauphins. De plus le thon pêché en utilisant des techniques afin de protéger les dauphins ne peut pas être mélangé avec du thon pêché sans sécurité pendant la mise en conserve. Ce label est extrêmement rigoureux puisqu’il impose qu’un observateur du label fasse partie de l’expédition lorsque la bâteau part à la pêche. Toutefois, le problème majeur de ce label est que chaque pays dispose de son propre label, de son propre logo et sa propre règlementation, un véritable casse-tête pour les consommateurs. Ainsi en Nouvelle-Zélande, on retrouvera le Dolphin Friendly, aux Pays-Bas on retrouvera le Dolfijn Vriendelijk Gevangen. En Australie, ce sera le Greenseas Dolphin Safe ou encore le Dolphin friendly.

En conclusion, avons-nous le pouvoir en tant que consommateurs qui achètent ?

Essayez de vous imaginer la situation il y a 50 ans lorsque l’alimentation bio n’existait pas. On a un certain pouvoir dans la mesure où lorsqu’on a demandé des produits bio, toute une panoplie de labels est apparue pour garantir la qualité de ces produits et surtout leur traçabilité. Malheureusement, aujourd’hui nous sommes inondés de labels et devant le choix monstrueux de tout ce qu’il y a, on ne sait plus quoi acheter ou à qui faire réellement confiance.

Plutôt que de se laisser submergé par tous ces labels (ou par la paresse), restons vigilants et prenons sur nous-même de toujours vérifier les ingrédients, la provenance, lire les étiquettes et s’informer sur tel producteur, tel label… Peu importe quelle est votre éthique en ce qui concerne l’alimentation, que vous aimiez acheter local ou que vous préfériez éviter des produits qui ont généré une maltraitance animale, faites toujours des recherches et achetez consciemment. En achetant consciemment, vous retrouvez le pouvoir de changer l’économie et le monde dans lequel vous vivez.

Références

Source: The truth about food labels d’Annmarie Gianni.

Équipe SN

À propos de l'auteur » Équipe SN

L'équipe SuperNourriture (SN) regroupe des passionnés soucieux de développer une alimentation saine et adaptée aux besoins de chacun, cela au travers des articles, recettes, fiches produits et fiches marchands détaillés et présentés objectivement pour permettre à chacun d'interpréter l'information en toute liberté.

ArticlesWebsite

Suivez-moi : TwitterFacebookGoogle Plus

1 commentaire sur « La vérité sur les labels bio »

Laisser un commentaire

5/5

CAPTCHA nouveau code

Vos informations personnelles ne seront pas conservées. Les champs obligatoires sont indiqués avec *