L'ortie est reminéralisante, soigne rhumatismes, goutte, calculs, troubles respiratoires, diabète, fatigue, saignement. Soin de la peau et des cheveux.

L‘ortie (Urtica dioica) est une plante médicinale.
Les feuilles sont utilisées fraîches ou séchées en infusion et en cuisine. Les racines sont utilisées séchées en décotion.
On l’appelle aussi ortie dioïque, grande ortie ou ortie commune
La petite ortie (Urtica urens) appelée aussi ortie brûlante ou ortie grièche est elle aussi utilisée comme plante médicinale avec les mêmes propriétés.
Consulter également le complément d’ortie dans notre catalogue.

Propriétés médicinales en usage interne (à boire)

  • Troubles urinaires : la feuille de l’ortie est diurétique, élimine l’urée, l’acide urique et les chlorures. L’ortie s’utilise pour soulager les inflammations des voies urinaires et en prévention des calculs (lithiase rénale). L’ortie s’utilise en traitement de l’énurésie (pipi au lit).
  • Rhumatismes : la feuille d’ortie est possède des propriétés anti-rhumatismales. L’ortie soulage les articulations, les inflammations et les douleurs liées à l’arthrose et l’arthrite. La feuille d’ortie est également anti-inflammatoire et antalgique. La feuille d’ortie soigne également la goutte.
  • Tension artérielle : la feuille d’ortie entraîne une diminution modérée de la tension artérielle. La racine d’ortie a un effet hypotenseur en participant à la vasorelaxation.
  • Troubles respiratoires : l’ortie est utilisée en traitement de l’asthme et du rhume des foins.
  • Défenses naturelles : la feuille d’ortie est antimicrobienne, anti-allergique, antioxydant. La feuille d’ortie est immuno-stimulante.
  • Troubles digestifs : la feuille d’ortie est cholagogue et dépurative. Elle stimule la production d’enzymes du pancréas. L’ortie est aussi hépato-protecteur, elle protège le foie et traite l’insuffisance hépatique.
  • Diabète et régulation des sucres : la feuille d’ortie permet de diminuer l’hyperglycémie. L’ortie est hypoglycémiant : elle inhibe l’absorption du glucose par les intestins et sécrète de l’insuline par les ilôts de Langerhans.
  • Homme et prostate : les racines d’ortie ont une action sur les troubles mictionnnels des adénomes de la prostate. La racine de l’ortie est aussi efficace dans l’hypertrophie bénigne de la prostate. La racine de l’ortie empêche également la prolifération des extraits hydro-alcoolique sur le tissu de la prostate.
  • Femme et allaitement : la petite ortie est galactogogue. Elle favorise la sécrétion lactée.
  • Reminéralisation : la feuille d’ortie est reminéralisante et anti-anémique. L’ortie est riche en minéraux : fer, calcium, potassium, magnésium et en vitamine A et vitamine C. L’ortie est fortifiante et apporte du tonus.
  • Asthénie : l’ortie est anti-asthénique. Elle permet de résister contre la fatigue morale et musculaire, la nervosité, l’angoisse ou les états émotionnels.
  • Problèmes de peau : l’ortie soigne en interne l’acnée et la production excessive de séborrhée. Les feuilles d’ortie accélère la guérison des ulcères et sont utilisées dans la prévention des ulcères. La racine d’ortie est utilisée en traitement de l’acnée masculine. L’ortie traite aussi la psoriasis.
  • Chute des cheveux : une infusion d’ortie permet de stimuler en interne le métabolisme des poils et des cheveux. masser le cuir chevelu avec une infusion de feuilles d’ortie à l’aide d’un gant de toilette. La feuille d’ortie est rubéfiante et active le métabolisme pilaire. L’ortie est rubéfiant : il dilate les capillaires sanguins et cause ainsi un surplus de circulation sanguine. Le cuir chevelu est donc stimulé.
  • Saignement : l’ortie arrête les saignements de nez ou de plaies. L’ortie est un hémostatique puissant. Elle stoppe aussi en interne les hémorragies et les métrorragies (saignement vaginal en dehors des périodes de règles). L’ortie traite aussi les hypoménorrhées (faible écoulement sanguin pendant les règles). Le suc d’ortie obtenu en écrasant la plante est un remède contre les saignements internes.
  • Sexualité : l’ortie peut agir comme stimulant sexuel.

Propriétés médicinales en usage externe

  • Problèmes de peau : masser le visage avec une infusion de feuilles d’ortie tiédie ou refroidie à l’aide d’un gant de toilette. La feuille d’ortie soigne l’acnée et l’hyperséborrhée. La racine d’ortie est utilisée en traitement de l’acnée masculine. L’infusion d’ortie peut aussi être massée sur les ulcères à l’aide d’un gant.
    L’ortie traite aussi la psoriasis, une inflammation de la peau avec des morceaux de plaque blanche / pellicules touchant le coude, les genoux, les cheveux…
  • Chute et soin des cheveux : masser le cuir chevelu avec une infusion de feuilles d’ortie à l’aide d’un gant de toilette. La feuille d’ortie est rubéfiante et active le métabolisme pilaire afin de lutter contre la chute des cheveux (l’alopécie). Une lotion d’ortie (infusion d’ortie) en massage sur les cheveux ou en shampoing permet aussi de lutter contre les cheveux gras et les pellicules.
  • Piqûres d’insectes et urticaire : l’ortie permet de soulager les piqûres d’insecte et l’urticaire.
  • Rhumatismes : en massage avec un gant de toilette, une infusion d’ortie permet de soulager les douleurs arthritiques et rhumatismales. Masser des pieds en remontant les jambes, le bas du dos et vers le coeur ; masser des mains et poignets aux bras et aux épaules, au cou, vers le haut du dos et le haut de la poitrine jusqu’au coeur.
  • Cataplasme : à la place d’une infusion d’ortie à appliquer en massage, vous pouvez aussi préparer un cataplasme d’ortie pour tous les problèmes précédents : soin de la peau, soin des cheveux, piqûres et rhumatismes. Voir préparation du cataplasme plus bas.

Préparation de l’ortie

  • Infusion des feuilles séchées d’ortie : 1 cuillère à café d’ortie séchée par tasse d’eau bouillante. Si vos feuilles séchées d’ortie sont entières, vous pouvez les broyer légèrement dans votre main, ça facilitera l’infusion de l’ortie.
  • Infusion des feuilles fraîches d’ortie : 2 cuillères à soupe d’ortie frais par tasse d’eau bouillante. Laisser infuser 12 h puis boire froid.
  • Décoction des racines séchées d’ortie : 1 cuillère à soupe de racines à faire bouillir à la casserole dans un volume d’eau équivalent à celui d’une tasse.
  • Suc d’ortie : écraser une partie de la plante pour en récolter son suc.
  • Conseil de prépartion de l’ortie frais : pour éviter de se piquer, on peut récolter l’ortie sous la pluie ou après la pluie. Lorsqu’ils sont mouillés, leur pouvoir urticant est diminué. Vous pouvez aussi rouler les jeunes feuilles sur elles mêmes : en emprisonnant la partie supérieure du limbe, vous pouvez ensuite écraser les feuilles entre vos doigts.
  • Cataplasme d’ortie en application locale : le cataplasme consiste à créer une pâte qui contient les propriétés médicinales de l’ortie. Traditionnellement, le cataplasme se prépare à base de farine de lin. Délayer à froid de la farine de lin dans de l’eau. Ajouter de la poudre d’ortie de préférence, sinon des feuilles d’ortie finement hachées. Faire cuire à feu doux et remuer jusqu’à obtenir la consistance souhaitée.
    Une autre méthode de préparation de cataplasme quand on n’a pas de farine : bien broyer et hacher l’ortie à chaud ou à froid, et appliquer localement sur la zone de la peau à traiter.

>> Plus d'info...

Comparer les prix et acheter : Ortie

Désolé, ce produit est actuellement indisponible.

Laisser un commentaire

5/5

CAPTCHA nouveau code

Vos informations personnelles ne seront pas conservées. Les champs obligatoires sont indiqués avec *