Vigne rouge
Info, conseils, prix

Vigne rouge

La vigne rouge stoppe les saignements, régule le cholestérol, favorise la circulation cérébrale, améliore la circulation sanguine pour les jambes lourdes, varices, cellulite. Soigne la conjonctivité, améliore la vision. Soigne la diarrhée et les troubles intestinaux. Adoucit et soulage la peau des irritations et démangeaisons. Antixoydant. Revitalisant en cas de fatigue morale ou physique. Soigne les troubles urinaires et les calculs.

La vigne rouge (Vitis vinifera) est une plante médicinale.
Les feuilles séchées et la tige de la vigne s’utilisent en infusion.
On l’appelle aussi Vigne, Vigne cultivée, Vigne sauvage.

Propriétés médicinales (usage interne, à boire) :

  • Saignement : les feuilles de vignes sont utilisées pour stopper les saignements et les hémorragies. La vigne permet aussi de traiter la métrorragie, c’est-à-dire les saignement génitaux survenant en dehors de la période des règles ou après la ménopause. La vigne permet aussi de stopper les saignements en cas d’endométriose (tissu et muqueuse utérine se développant en dehors de l’utérus).
  • Anti-inflammatoire : pour soulager les douleurs et les hémorroïdes.
  • Tonique veineux : la vigne présente des propriétés circulatoires. Idéal pour les jambes lourdes. En traitement de la thrombose.
  • Astringent : elle resserre les tissus et est utilisée en traitement de la cellulite, des varices et des phlébites.
  • Cholestérol : la vigne permet de réguler le taux de cholestérol.
  • Lithiase et calculs : utiliser en traitement de la lithiase. La lithiase est l’apparition de calculs pouvant obstruer les conduits. Dans le cas de lithiase biliaire, la vésicule peut être obstruée et provoquer des coliques hépatites. La lithiase urinaire produit des calculs dans les uretières à partir des reins, pertubant l’évacuation de la vessie. La lithiase salivaire voit aussi l’apparition de calculs au niveau des glandes salivaires.
  • Asthénie : la vigne permet de traiter l’asthénie, un affaiblissement général de l’organisme, à la fois dans le cas d’une fatigue morale que d’une fatigue physique. Elle redonne force et vigueur.
  • Anémie : la vigne permet de traiter l’anémie.
  • Circulation cérébrale : améliore la circulation dans le cerveau, réduit les symptômes causés par une circulation pauvre en oyxgène comme la perte de mémoire, la vertige, la nausée, les maux de tête.
  • Circulation sanguine : favorise la circulation du sang dans le corps en dilatant la taille des vaisseaux sanguins. Idéal en case de mauvaise circulation du sang les jambes ou les pieds. La vigne permet de traiter les cas d’erythèmes pernio / pernioses (un genre d’engelure).
  • Troubles oculaires : idéal pour traiter la conjonctivite et améliorer la vision en cas de perte de vue ou myopie. En effet, la vigne booste le système circulatoire et la circulation du sang et donc l’approvisionnement en oxygène au niveau des yeux.
    Les feuilles de vigne augmente la regénération de pourpre rétinien.
  • Diarrhées, dysenterie, troubles intestinaux, hémorragies intestinales : du fait de sa propriété astringente, la vigne est utilisée pour traiter la diarrhée légère ou passagère ou les saignements intestinaux. En cas de forte diarrhée, il est conseillé toutefois d’utiliser une autre plante médicinale.
  • Troubles urinaires : une décoction de tige de vigne traite les troubles liées à l’augmentation de l’urine. Idéal aussi pour traiter les calculs dans les reins.
  • Métabolisme : une décoction de tige de vigne  aide à éliminer les fluides et à purifier le sang, idéal en cas d’arthrite, de goutte ou d’oedème.
  • Antioxydants et radicaux libres : les flavonoïdes contenus dans les feuilles de vigne sont antioxydants et luttent contre les radicaux libres détériorant le corps et à l’origine des signes de l’âge. Les feuilles de vigne piègent les radicaux libres.
  • Protection cardiaque et tension : les feuilles de vigne protègent vis-à-vis du processus d’ischémie-reperfusion. Les feuilles de vigne sont utilisées pour traiter l’hypertension.
  • Angioprotecteur : les feuilles de vigne renforcent les capillaires sanguins limitant ainsi les oedèmes, les hématomes et protégeant les artères et les veines.

Propriétés médicinales en usage externe (à appliquer sur la peau) :

  • Acné et autres maladies de la peau : eczéma, irritations, taches de peau. Pour ce type de traitement sur la peau, on utilisera de préférence un extrait de sève de vigne : distiller dans un liquide une pousse de vigne encore jeune (avant l’apparition des feuilles) dans de l’eau.
  • Conjonctivite : tamponner les yeux à l’aide d’un coton imprégné de vigne. Vous pouvez aussi mettre deux cotons sur les yeux fermés pendant une sieste ou au début du sommeil. A utiliser comme bain oculaire ou goutte pour les yeux après avoir soigneusement filtrer l’infusion en enlevant toutes les feuilles. Attention : une fois le bain oculaire effectué, l’infusion ne se conserve pas. Il faut refaire une infusion pour chaque bain oculaire.
    Pour ce type de bain oculaire, on utilisera de préférence un extrait de sève de vigne : distiller dans un liquide une pousse de vigne encore jeune (avant l’apparition des feuilles) dans de l’eau. Sinon, utiliser une infusion de feuilles séchées.
    Les paysans préconisent des gouttes de sève lors d’affections oculaires.
  • Orgelet : la vigne s’utilise aussi en traitement des orgelets en applicant des gouttes d’infusion localement sur la zone concernée. Egalement pour les inflamamations de la paupière ou la blépharite. Pour ce type de traitement, on utilisera de préférence un extrait de sève vigne : distiller dans un liquide une pousse de vigne encore jeune (avant l’apparition des feuilles) dans de l’eau. Sinon, utiliser une infusion de feuilles séchées.
  • Couperose : masser le visage doucement avec un gant de toilette imprégné d’infusion de vigne.
  • Cellulite : masser les jambes à l’aide d’une gant de toilette imprégné d’infusion de vigne. Masser dans le sens des pieds en remontant vers la cuisse puis le coeur.
  • Bain : vous pouvez ajouter une décoction de vigne dans votre bain des pieds pour traiter les pernioses (lésions cutanées liées au froid). Aussi pour les bains de jambes en traitement de la mauvaise circulation sanguine et de ses conséquences : varices, oedèmes, phlébites, jambes lourdes
  • Saignements de nez : écraser une poignée de feuilles de vigne séchées pour en faire une poudre, à renifler ou à déposer dans la narine. La vigne agit comme astringent et resserre les plaies et tissus.

Préparation de la vigne :

Pour appliquer sur la peau, faire infuser des feuilles de vigne, attendre que l’infusion soit tiède ou refroidie, puis appliquer à l’aide d’un coton, d’une compresse, d’un tissu ou d’un gant de toilette propre sur la peau aux endroits à traiter.

  • Infusion de vigne : une cuillère à soupe de feuilles séchées de verveine pour une tasse d’eau bouillante. Laisser infuser 10 minutes puis boire.
    Conseil : si vos feuilles séchées sont entières, au moment de les mettre dans la tasse, vous pouvez les broyer légèrement en les serrant dans votre main afin de faciliter l’infusion et l’obtention des propriétés médicinales de la vigne.
  • Décoction de vigne : deux poignées de feuilles de vigne séchées dans 1 litre d’eau, faire bouillir 15 min.
  • Extrait de sève de vigne : couper une jeune tige de vigne avant l’arrivée des feuilles en mars. Distiller dans de l’eau pour en extraire la sève.

Précaution :

  • Prudence chez la femme enceinte : la propriété astringente des tanins de la vigne agissent sur le muscle utérin.
  • Personne sous traitement anticoagulant : à forte dose, la vigne rouge pourrait réduit l’action des traitements anticoagulants ou des traitements antiplaquettaires.

 

>> Plus d'info...

Comparer les prix et acheter : Vigne rouge

Désolé, ce produit est actuellement indisponible.

Laisser un commentaire

5/5

CAPTCHA nouveau code

Vos informations personnelles ne seront pas conservées. Les champs obligatoires sont indiqués avec *