Vous devriez tremper vos graines et noix

Tremper une graine brise l'acide phytique et aide à la digestion ainsi qu'à l'assimilation des nutriments.

Avis des lecteurs : Pas encore noté
Publié le à 21h45 dans Actualités, Conseils par | 6 commentaires

Risques et dangers des graines et noix

La sagesse nutritionnelle qui domine ces jours-ci est que les céréales complètes et les aliments préparés à partir de céréales complètes sont mieux pour vous que tout ce qui est fait avec de la farine blanche raffinée. Mais en fait, c’est juste la moitié de la vérité. Ce que ce courant dominant de la nutrition omet de prendre en compte est qu’à moins les céréales (avec aussi les haricots, les noix et les graines) ne soient proprement préparées, ces aliments « sains » peuvent en fait causer des ravages sur votre santé.

Céréales, haricots, noix et graines : des aliments de base

Les céréales, les haricots, les noix et les graines sont depuis longtemps les aliments de base de nos régimes traditionnels dans le monde pour une simple raison : ils peuvent être stockés pendant des périodes de temps relativement longues sans se détériorer. C’est parce qu’ils sont avant tout tous des graines. Chaque graine individuelle contient tous les nutriments et enzymes nécessaires pour faire pousser une plante, mais reste en repos jusqu’à ce que les conditions de germination et développement soient présentes.

L’acide phytique : un danger pour la santé

Ce qui empêche les graines de devenir des plantes est ce qu’on appelle l’acide phytique, un composé qui inhibe la phytase, une enzyme impliquée dans le processus de germination. L’acide phytique non seulement empêche les graines de germer, il aide aussi à les protéger de prédateurs. Cette activité d’inhibition des enzymes bloque les enzymes digestive, ainsi ces graines restent intactes pendant qu’elles passent dans le système digestive des animaux qui les mangent.

L’acide phytique est considéré comme un anti-nutriment car il se lie à des minéraux comme le magnésium, le calcium, le zinc, le cuivre et le fer dans les intestins, ce qui bloque leur absorption et les transporte hors du corps. Les ruminants (vache, bison, mouton, cerf, etc…) sont les seuls animaux qui possèdent de la phytase ce qui leur permet de digérer l’acide phytique trouvé dans les herbes céréalières qu’ils mangent. Chez les humains, consommer des niveaux élevés d’acide phytique – qui fait souvent partie intégrante d’un « régime sain riche en fibre » – peut conduire à des maladies de l’appareil digestif, à des déficiences minérales et tout un tas de maladies associées. La recherche a lié la consommation d’acide phytique à l’anémie, la diminution de la masse osseuse, les caries, la dépression, l’immunodéficience et l’inflammation.

Consommer ses aliments en toute sécurité ?

Alors comment pouvez-vous consommer en toute sécurité des aliments contenant de l’acide phytique ? La réponse est très simple : en commençant leur processus de germination.

Tremper ses aliments pour briser l’acide phytique

Faire tremper (ou germer) des céréales, des haricots, des noix et des graines débloquera leur « force de vie » et activera la phytase, qui commencera à briser l’acide phytique, tout en libérant des vitamines, des minéraux et des acides animés, rendant ces nutriments davantage biodisponibles. Fermenter des céréales (pensez au pain au levain) est un autre moyen de réduire l’acide phytique en le « pré-digérant ».

Charte d’utilisation : que faut-il tremper, et combien de temps ?

Ci-dessous, cette charte vous guidera pour déterminer le temps qu’il faut pour tremper ou germer divers céréales, haricots, noix, graines. Pour en apprendre davantage sur les méthodes traditionnelles de trempage, fermentation et cuisson des céréales, l’ouvrage Nourishing Traditions (Traditions Alimentaires) s’avérera très utile.

tremper germer

Tremper + Germer

Remarques et conclusion

Malheureusement, la grande majorité des produits de « céréales complètes » disponibles dans le commerce sont fait avec des céréales mal préparées, ce qui est une tragédie si on considère que la plupart des gens assimilent les céréales complètes avec ce qui est « sain ». Dans le cas d’une personne avec des problèmes digestifs, par exemple, un pain au levain fermenté comme selon la tradition, avec de la farine blanche raffinée, est probablement un meilleur choix qu’un pain complet dont l’étiquette vente les mérites de « riche en fibres » et « bon pour le coeur ».

Cuire les céréales n’est pas assez pour réduire le contenu en acide phytique, un fait dont nos ancètres étaient bien au courant. Selon Sally Fallon, co-fondatrice de la fondation Westion A. Price (et auteur de l’ouvrage Nourishing Traditions cité plus haut), « nos ancètres et quasiment tous les peuples pré-industriels mangeaient seulement des céréales qui étaient trempées ou fermentées ».

En général, le meilleur moyen de réduire de manière significative la teneur en acide phytique des céréales et légumineuses est de les faire tremper dans un liquide légèrement acide pendant 12 à 24 heures puis de les faire cuire. Les noix et les graines contiennent moins d’acide phytique que les céréales et haricots, et elles contiennent aussi des huiles sensibles qui peuvent se détériorer avec la chaleur, donc les faire tremper seulement pendant 2 à 12 heures est idéal. Votre « liquide légèrement acide » peut être du babeurre (lait qui a tourné) ou de l’eau de source (ou eau filtrée) avec une cuillère à soupe de milieu acide pour une tasse d’eau. Idéalement, ce milieu acide serait de vinaigre de cidre de pomme non pasteurisé ou du jus de citron.

Références

Source : Wake Up World. Article écrit par Mina Shahriary. Traduction par SuperNourriture.

Équipe SN

À propos de l'auteur » Équipe SN

L’équipe SuperNourriture (SN) regroupe des passionnés soucieux de développer une alimentation saine et adaptée aux besoins de chacun, cela au travers des articles, recettes, fiches produits et fiches marchands détaillés et présentés objectivement pour permettre à chacun d’interpréter l’information en toute liberté.

ArticlesWebsite

Suivez-moi : TwitterFacebookGoogle Plus

6 commentaires sur « Vous devriez tremper vos graines et noix »

  1. dit :

    Bonsoir, j’ai lu au contraire que la noix du Brésil était au contraire très riche en acide phytique et qu’il fallait donc la faire tremper?

    Note : 5/5
    1. Équipe SN dit :

      Bonjour, merci pour votre commentaire et pour les précisions. Les informations sur les noix du Brésil sont parfois contradictoires, avec certaines sources mentionnant la présence d’acide pythique et d’autres non. Dans tous les cas il ne semble pas y avoir de contre-indications au trempage des noix du Brésil. Une mesure simple pour s’assurer de briser efficacement l’acide pythique potentiellement contenu dans les noix du Brésil serait donc de les faire tremper entre 12 à 24h.

      Note : 5/5
  2. dit :

    Bonjour,
    Je consomme depuis 4 ans en bio des amendes et noix le matin, des graines non germées et germées et des legumineuses régulièrement.
    Je suis tres intéressée par vos informations.
    Niveau cereales bio, j’alterne riz blanc demi complet complet, pain diverses farines au levain, de temps en temps pattes, semoules mais, blé.
    J’ introduis depuis peu les flocons toute cereales et du son davoine tres raisonnablement.
    Je nai pas compris pourquoi les flocons complets pour certains ne possedent pas dacide phytique ? Et est il recommandé pour les pattes de les faire tremper ?
    Hier jai fait tremper amendes et noix cetait delicieux et plus de ballonements……
    Merci de vos reponses

    Note : 5/5

Laisser un commentaire

5/5

CAPTCHA nouveau code

Vos informations personnelles ne seront pas conservées. Les champs obligatoires sont indiqués avec *