Les aliments pour éviter les carences en protéines chez les végétariens

Découvrez toutes les nourritures apportant des protéines d'origine non animale afin d'éviter carences en protéines et d'autres complications pour la santé.

Avis des lecteurs : Pas encore noté
Publié le à 15h26 dans Actualités, Conseils par | Laisser un commentaire

Introduction

Il y a une différence entre arrêter de consommer de la viande et devenir végétarien. L’arrêt soudain d’un certain type de nourriture auquel notre organisme est habitué va créer un déficit nutritionnel. Bien choisir ses aliments est essentiel pour devenir végétarien, et permettra d’arrêter de consommer de la viande tout en évitant de développer des carences en protéines et d’autres complications pour la santé. Pour cela, rien de plus simple, il suffit de bien choisir son régime végétarien, avec des aliments substitutifs comblant le manque nutritionnel causé par l’arrêt de consommation de la viande.

Les signes d’une déficience en protéines

Un signe facile montrant une déficience en protéines, c’est la fatigue. Si vous êtes fatigué en milieu de journée malgré un sommeil suffisant ou si vous avez des problèmes à vous concentrer, c’est peut-être l’indication d’un manque en protéines complètes. D’autres signes tels que se sentir faible et fatigué pendant des activités énergiques, un faible développement musculaire, une récupération lente après l’effort, ou perdre anormalement ses cheveux, sont autant de symptômes indiquant une carence ou un début de carence en protéines. Pour éviter cela, il faut combiner des protéines de plusieurs sources alimentaires afin d’obtenir tous les acides aminés qui sont indispensables à la fabrication des protéines par l’organisme.

Des acides aminés essentiels pour fabriquer les protéines

En moyenne un adulte, femme ou homme, a besoin de 0,36 grammes de protéines chaque jour pour 450 grammes de masse corporelle. Par exemple, un adulte pesant 60 kg (60000 grammes) aura besoin de 48 grammes de protéines.

Au total, 20 acides aminés constituent les protéines, parmi lesquels 9 ne peuvent pas être fabriqués par le corps. Pour maintenir une santé optimale, ces 9 acides aminés, appelés acides aminés essentiels, doivent être apportés par l’alimentation.

Pour les mangeurs de viande, aucun problème : la viande contient des protéines complètes qui incorporent les 9 acides aminés essentiels. Mais pour les végétariens, végétaliens, vegans et herbivores, les choses se compliquent : ils doivent combiner des nutriments issus du monde végétal pour obtenir toutes les protéines complètes qui contiendront les 9 acides aminés essentiels.

Combiner les aliments pour obtenir des protéines complètes

Un steak peut apporter 40 grammes de protéines complètes tout en représentant 60% de l’apport quotidien en graisse saturée. En revanche, une tasse de lentilles cuites (environ 250 mL) n’apportera que 18 grammes de protéines et seulement 1 gramme de lipide. Ainsi, pour obtenir un apport équivalent en protéines, il faudra consommer beaucoup de lentilles, ou alors les combiner avec d’autres aliments apportant également des protéines. Par exemple, en combinant les lentilles avec du tofu et des graines de sésame, non seulement le repas sera agrémenté de texture et de goût, mais en plus l’équilibre en protéines complètes et lipides bénéfiques pour l’organisme sera rétabli.

Les aliments qui apportent des protéines

Pour remplacer une copieuse cuisse de poulet au déjeuner, une salade avec des noix et des amandes apportera de nombreuses protéines. Consommer des oeufs et des produits laitiers permet d’obtenir 6 grammes de protéines par oeuf gros calibre et 8 grammes de protéines par tasse de lait allégé en matière grasse. Les oeufs apportent des protéines complètes qui contiennent les 9 acides aminés essentiels. La consommation de 30 grammes de noix (noisettes, noix, amandes, arachides…) apporte entre 4 à 8 grammes de protéines avec en plus d’autres effets bénéfiques sur la santé. Le riz, les légumineuses et les haricots apportent également des protéines, avec environ 15 grammes de protéines par portion de 250 mL d’haricot.

Les aliments clés suivant constituent la principale source de protéines non animales :

  • Algues (spiruline, chlorella)
  • Légumineuses (haricots, lentilles)
  • Légumes (brocolis, épinards)
  • Graines (chanvre, chia)
  • Noix (arachides, amandes, noisettes, noix)
  • Produits laitiers et oeufs (pour les végétariens non strict seulement)

Pour bien préparer les légumineuses, il faudra les faire tremper afin de neutraliser l’acide phytique néfaste pour la santé et de faciliter l’absorption des nutriments pendant la digestion. Plus d’information dans notre article sur le trempage des graines et noix, avec les temps de trempage et explications pour chaque aliment.

Notre tableau ci-dessous récapitule les apports en protéines pour chaque aliment :

[table id=8]

Références

Source: Live Strong. Traduit et adapté par SuperNourriture.

Équipe SN

À propos de l'auteur » Équipe SN

L'équipe SuperNourriture (SN) regroupe des passionnés soucieux de développer une alimentation saine et adaptée aux besoins de chacun, cela au travers des articles, recettes, fiches produits et fiches marchands détaillés et présentés objectivement pour permettre à chacun d'interpréter l'information en toute liberté.

ArticlesWebsite

Suivez-moi : TwitterFacebookGoogle Plus

Laisser un commentaire

5/5

CAPTCHA nouveau code

Vos informations personnelles ne seront pas conservées. Les champs obligatoires sont indiqués avec *